Promouvoir la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité

La diversité biologique dont nous sommes témoins aujourd’hui est le fruit d’une évolution qui s’est façonnée pendant des milliards d’années, au gré de processus naturels et, de plus en plus, sous l’influence des êtres humains. Elle constitue la toile de la vie dont nous faisons intégralement partie et dont nous sommes totalement dépendants.



La biodiversité joue également un rôle économique et social de premier ordre : elle pourvoit d’innombrables « services écologiques », qui constituent les piliers sur lesquels nous construisons nos sociétés. Les produits de la nature supportent diverses industries comme l'agriculture, les cosmétiques, les produits pharmaceutiques, les pâtes et papiers, l'horticulture, la construction et le traitement des déchets. La perte de biodiversité menace notre approvisionnement alimentaire, nos possibilités de loisirs et de tourisme, et les sources de bois, de médicaments et d’énergie. Elle altère également des processus écologiques essentiels tels que la régulation du climat, l’absorption de CO2, la purification de l’air et de l’eau ou la fertilité des sols, parmi tant d’autres.

Les enjeux de la conservation de la biodiversité en Afrique centrale

La biodiversité de l’Afrique centrale se trouve parmi les plus riches au monde. La variété de ses écosystèmes est énorme, allant des forêts mixtes ombrophiles aux savanes, passant par des écosystèmes lacustres, de haute montagne, etc. La diversité animale et végétale en est tout aussi riche et variée, et accomplit d’innombrables fonctions écologiques, tant à l’échelle locale, que régionale, continentale et mondiale.

Il en va sans dire que cette richesse naturelle est un facteur essentiel dans la vie économique, politique et culturelle de tous les pays de la région, dont la plupart des habitants dépendent (directe ou indirectement) de l’exploitation de ces ressources, surtout forestières et minières.
En tant que signataire de la Convention sur la diversité biologique et partenaire de premier ordre dans le secteur de l’environnement en Afrique centrale, l’Union Européenne s’est engagée à promouvoir la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité dans la région.

C’est ainsi qu’elle y finance de nombreux projets de conservation, dont les parcs nationaux des Virunga, de la Salonga, de la Garamba et d’Upemba, et le Jardin botanique de Kisantu

© 2013 Commission Européenne