Parc National de la Salonga
| Le Parc | Histoire | Activités | 

La plus grande étendue de forêt dense humide protégée du continent africain

Situé au cœur de la cuvette centrale du Bassin du fleuve Congo, le Parc National de la Salonga couvre 36 560 km² et représente la plus grande étendue de forêt dense humide protégée du continent africain et la seconde au monde après le parc de Tummucamaque au Brésil. Ses vastes blocs forestiers sont représentatifs de la biodiversité que contient la forêt ombrophile guinéo-congolaise de plaine et jouent un rôle essentiel comme régulateurs des équilibres hydrologiques et écologiques d’une grande partie de la cuvette centrale. Il constitue l’habitat d’une nombreuse population de bonobos ainsi que d’autres espèces emblématiques africaines comme l’éléphant de forêt, le paon congolais ou le léopard.

Habitats et végétation

Les habitats du parc peuvent se regrouper en deux grands ensembles. D’un côté, les grandes étendues de forêt mixte ombrophile sempervirente, qui présente en son sein des espaces discontinus de petites forêts monospécifiques, de forêts semi-caducifoliées et de ripisylves. D’un autre côté, les forêts inondables de plaine, dont les dépressions et les bas-fonds mal drainés sont généralement occupés par des forêts marécageuses. Ici et là, des clairières marécageuses riches en sels minéraux constituent un habitat très important pour la faune, notamment pour les éléphants.

Faune

Le Parc National de la Salonga abrite une grande diversité de faune typique de la forêt équatoriale africaine. Il constitue l’habitat d’une population de bonobos estimée à 14 800 individus, fortement menacée par l’activité humaine, et d’une population d’éléphants qui s’élève actuellement à environ 2000 individus. Ce chiffre, extrêmement bas pour une si grande superficie de forêt, résulte du braconnage. Les populations de grands ongulés sont fortement touchées, de même que celles des petits primates vivant en groupes.

Le parc abrite également de nombreuses espèces d'antilopes, dont le bongo, le chevrotain aquatique, le céphalophe bleu et le sitatunga. Le nombre d’espèces d’oiseaux répertoriées s’élève à 150, y compris l’emblématique paon congolais Afropavo congensis dont la distribution est limitée aux forêts du centre et de l’est de la cuvette congolaise.

SUPERFICIE
36 560 km2
HABITATS PROTEGES
Forêt dense humide guinéo-congolaise
ESPECES EMBLEMATIQUES
Bonobo, Paon congolais, Eléphant de forêt, L éopard
CREATION
1970
GESTION
Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), Réseau des Aires Protégées d'Afrique Centrale (RAPAC)
DONNEES
CCR / JRC
© 2013 Commission Européenne