MECNT

Ministre: Son Excellence N’SA MPUTU ELIMA Bavon.

Le Ministère de l’Environnement, Conservation de la Nature et Tourisme (MECNT) de la RDC est le principal partenaire de la Commission européenne dans le domaine de l’environnement et de la conservation de la biodiversité en RDC.

Les attributions du MECNT sont nombreuses, couvrant des responsabilités aussi variées que sensibles qui vont de la conception de la politique du gouvernement pour le secteur, à la préparation de traités, conventions et accords internationaux, la gestion des forêts et des jardins zoologiques et botaniques, l’exécution d’études d’impacts environnementaux, la réglementation de la chasse, l’élaboration de normes relatives à la salubrité du milieu et la promotion du tourisme.

En matière de relations avec les organisations internationales, le ministère entretien un dialogue permanent avec une multitude d'intervenants: les institutions de Bretton Woods, la communauté des donneurs –bi et multilatéraux—, les ONG et les programmes et projets qu'ils soutiennent, dont certains sont transfrontaliers.

Le ministère à des compétences dans le secteur de l’environnement et de la conservation de la nature, ainsi que dans celui du tourisme

Une partie importante de l’action du Ministère est mise en œuvre notamment via deux établissements publics dont il assure la tutelle :

L’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature), dont la mission est la gestion des aires protégées et réserves apparentées ;

L’ONT (Office National du Tourisme), dont la mission est de contribuer à la promotion du secteur du tourisme par tous moyens appropriés.

Réforme institutionnelle

Un processus de réforme institutionnelle a été engagé au sein du Ministère afin d’augmenter l’efficacité de ses services. Ce projet a pour but d’améliorer le fonctionnement organique institutionnel du ministère ainsi que les capacités de son cadre politique et technique. Parmi les objectifs de la reforme, on relève en particulier l'intention de réduire le nombre de directions et services spécialisés, qui passerait de vingt-six à douze ; et l’intention d’augmenter les capacités de développement de visions stratégiques et de gestion des ressources humaines et financières du personnel.

> Pour en savoir plus, visitez le site du MECNT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2013 Commission Européenne